Déroulement d’une Séance

Une séance d’Ostéopathie dure environ 45 minutes.

Votre ostéopathe sera amené au cours de la séance à vous poser des questions sur la raison de votre venue, mais également sur votre vie en générale (profession, loisirs …) ainsi que vos antécédents médicaux (hospitalisation, pathologie ..). Cet « interrogatoire » est nécessaire afin de réunir un maximum d’informations, pour établir un plan de traitement efficace et global, prenant en compte chaque aspect du patient. Suit alors un examen clinique minutieux : le patient se met en sous-vêtements, permettant à l’ostéopathe de faire une observation minutieuse de la posture du patient, ainsi que de la bonne mobilité de chaque articulation au cours de différents mouvements.

Votre ostéopathe est tenu de vous présenter son plan de traitement avant d’entamer toute technique, il s’assurera ainsi de votre bonne compréhension de la phase thérapeutique, ainsi que de votre adhésion au traitement.

ANAMNÈSE 
L’ostéopathe a besoin de connaitre l’histoire du patient afin de trouver la cause, l’origine du symptôme. La séance débute par un interrogatoire comprenant des questions sur les antécédents médicaux, traumatiques ainsi que les habitus du patient.

EXAMEN CLINIQUE
C’est un examen palpatoire qui permet de s’assurer du caractère fonctionnel de la douleur. En cas de doute d’une éventuelle atteinte organique, l’ostéopathe oriente son patient vers son médecin traitant ou un professionnel de santé pour une prise en charge adaptée.
Les tests ostéopathiques permettent de déterminer le diagnostic ostéopathique et de proposer un traitement.

TRAITEMENT
L’ostéopathe va traiter par des techniques douces les structures responsables de la symptomatologie du patient. Il est possible, voir fréquent, que ces structures soient éloignées de la zone douloureuse, mais responsable d’un déséquilibre entraînant la douleur.
Les techniques employées sont variées (e.g : fasciales, musculo-squeletiques, crâniennes) et adaptées à la symptomatologie du patient. Le traitement n’est pas douloureux et vise à obtenir un regain de mobilité et un équilibre du corps dans sa globalité.
Il faut parfois 24 à 48h pour que le corps intègre les corrections et s’adapte aux nouveaux paramètres de mobilité, ce travail d’adaptation peut être à l’origine d’une certaine fatigue.